Introduction au projet

foto Claudia Segre

Se sentir victime d’une violence qui n’a pas de nom. En être victime et ne pas avoir de repères. Glisser inconsciemment dans une prison sans barreaux, d’inaptitude et d’aliénation. C’est la situation dramatique dans laquelle vivent de nombreuses femmes qui ont été dépossédées de leur statut socio-économique.

Ce phénomène se produit par sujétion économique, lorsque dans le ménage, même à travail égal, le conjoint perçoit une grande partie de la revenue familiale et en dispose à son gré ; ou par le partage des revenus du travail avec son conjoint, qui peut en bénéficier à volonté et souvent, de manière inconsidérée. Être privée des fruits de son travail, ou ne pas recevoir une reconnaissance adéquate, signifie perdre non seulement la liberté mais aussi le sens d’identité, sociale et individuelle, que chaque être humain tire de son activité.

Très souvent, le phénomène se produit : avec le consentement tacite de victimes, par amour, insécurité, manque d’éducation ou recherche de la quiétude vivre ; avec l’aval des institutions, pour lesquelles ces procédures ne sont que dans très peu de cas illégaux ; et dans le silence de la société, où ce type de violence est souvent favorisé par des coutumes et des traditions, et des médias qui tendent à donner plus de relief à d’autres types de conflits domestiques.

Pour favoriser la sensibilisation sur cette problématique, Global Thinking Foundation, parmi les initiatives du projet Focus Sud 2019-2020, a donné vie, en collaboration avec Anonima Fumetti, à la réalisation d’une série de romans graphiques, et à l’organisation d’une exposition itinérante, « Libres de…VIVRES » dans lequel la revue des œuvres et la présentation des romans graphiques, se combinent des événements visant à informer la citoyenneté et à élargir le débat sur les droits des femmes et la lutte contre la violence.

Nous avons choisi la bande dessinée et l’art visuel pour sensibiliser l’opinion publique à un sujet aussi difficile et nuancé, en tant que langues particulièrement accessibles, immédiates et efficaces, et partagées dans tous les domaines sociaux. La bande dessinée, en outre, par sa diffusion dans le public jeune, est en mesure de favoriser un plus large dialogue intergénérationnel dans les familles. Les phénomènes de discrimination et de subordination féminins sont très répandus, même dans des contextes de haute scolarisation, et ils sont encore profondément enracinés dans le tissu social et économique.

Claudia Segre
Président Global Thinking Foundation

 

Parcourir le catalogue de l’exposition

Cultural project for social inclusion


Projet de:

avec la collaboration de:

le patronage de:

Logo consiglio dei ministri

TOUR 2020 & TOUR 2021

TOUR 2020 & TOUR 2021

Logo consiglio dei ministri

TOUR 2021

Logo consiglio dei ministri

TOUR 2021

Salut!

Aidez-nous à améliorer nos événements et notre contenu en remplissant notre brève enquête.

Les contenus proposés sur le site et lors de nos événements ont été entièrement produits par la Global Thinking Foundation. La nôtre est une Fondation à but non lucratif qui s’occupe de la diffusion de l’éducation financière pour une culture consciente de l’épargne, destinée aux personnes démunies et aux groupes vulnérables de la société.

Votre soutien est précieux pour nous.

SURVEY

Merci
L’équipe de GLT